Les projets soutenus par Flo’Solidaire

Donner corps aux valeurs de Florimont et à ses « Orientations », telle est la mission de Flo’Solidaire. En mettant en avant la solidarité, « Il s’agit d’éveiller les jeunes à des projets qui les gardent ouverts à l’espérance d’un monde meilleur et qui les rendent capables de choix et d’adhésion personnelles donnant sens à leur vie » (Missionnaires de Saint François de Sales, 2003, Orientations pour Florimont, Genève, p.6.). Toujours activé par les élèves, les parents ou les collaborateurs de Florimont, le fonds Flo’Solidaire finance des projets liés à l’éducation et à l’enfance, au Sud mais aussi au Nord.

Au cours de l’année 2013- 2014, les élèves se sont mobilisés aux cotés d’Apprentis d’Auteuil et du projet « Feu et Joie ». Ils ont aussi récolté des fonds pour la fondation Théodora et pour la Fondation Sanfilippo.

Capture d’écran 2015-02-14 à 09.25.17Capture d’écran 2015-02-14 à 09.23.20.

Ousaamah Abidine, élève de première matu, a initié une récolte de fonds pour l’aide aux enfants scolarisés dans le camp de réfugiés de Zaatari en Jordanie. Lors de la  semaine des droits humains, les élèves ont visionné le film « une douche contre la misère », après lequel une récolte de chaussures a été organisée.

Des initiatives nombreuses et variées qui vont toutes dans le sens de la concrétisation des valeurs de Florimont.

En 2012-2013, le dynamisme des élèves du primaire a permis d’accompagner l’association Clowns sans frontières.

Les élèves de 10ème ont travaillé avec Mme Darques et Mme Rousseau sur un recueil de poème illustré, dont le produit des ventes a été reversé à l’association. Les artistes membres de Clowns sans Frontières jouent pour les populations victimes de la misère, de l’exclusion ou de la guerre, tout particulièrement les enfants. Après la rencontre en début d’année entre Cristel Pernet, représentante de l’association « puits du désert » et les élèves de Florimont, plusieurs classes du secondaire se sont mobilisées en faveur de cette association. Le travail de « puits du désert » consiste à aider les populations du Nord Niger en construisant des puits nécessaires au maraichage et à l’élevage. Flo’Solidaires’est aussi associé à la démarche des élèves de 4ème et 5ème aux cotés de l’association « Enfance et Cancer ». Enfin, c’est l’association RDS (Rural Development Society), qui intervient en Birmanie, qui a reçu un financement de Flo’Solidaire pour l’equipement de la maison des enfants à Kalaw. Au total, ce sont plus de CHF 20 000 qui ont été récoltés par Flo’Solidaire ou en son nom et ont servi au financement de ces initiatives.

Depuis la rentrée de septembre 2013, avec la naissance du conseil des élèves, les élèves des quatre dernières années de Florimont ont du se doter de représentants. On en espère une implication encore plus active au sein de Flo’Solidaire. La dynamique est porteuse d’espoir. Ce que nous confirme Tiffany, une des récentes élues, à qui nous laisserons le mot de la fin.


« Avec l’élection du Conseil des élèves, de nouveaux acteurs viennent de gagner le droit de s’exprimer et de prendre en charge une partie de leurs conditions d’existence. Après un an de préparation à l’installation de ce nouveau pouvoir, le Conseil a reçu ses fonctions, et surtout ses membres, Bac et Matu confondus. De nouveaux projets commencent ainsi déjà à se mettre en place sous la motivation des élèves et de leurs représentants. Au sein du Conseil, les 4 représentants de Secondes, 5 représentants de Premières et 7 représentants de Terminales prennent part à des débats passionnés pour instaurer de nouvelles traditions, favoriser la communication et améliorer l’expérience des élèves à l’Institut Florimont. Plus récemment avec le départ de M. Cartes de la Cafet’ des Grands, c’est aux élèves qu’il revient de s’approprier ce lieu de vie et d’échanges. La Cafet, point de rendez-vous, espace de détente et parfois de travail, permet chaque année à Flo’Solidaire d’amasser un trésor de possibilités. Avec son soutien, Flo’Solidaire peut financer des projets dans l’espérance d’un monde plus juste et a déjà soutenu de nombreuses initiatives. Aujourd’hui, c’est à nous élèves de nous investir dans la Cafétéria : c’est à nous de prendre plus fortement conscience de l’impact que nous pouvons avoir sur le monde. La prise en charge de la Cafet va permettre aux élèves de sentir plus fortement leur lien avec Flo’Solidaire et, éventuellement, de faire naître en eux le désir de prendre des initiatives : de comprendre que nous pouvons tous, à des échelles différentes, être acteurs dans un monde en constante évolution. »

Tiffany Hemecker, Conseil des élèves

Sébastien Montessuit, Responsable Flo’Solidaire